Image Slider

Eva B et sa déco vintage

24 sept. 2017
J’ai rencontré cette fille extra il y a environ un mois au cégep. Dès notre première discussion, on s’est tout de suite bien entendue. À force de parler, parler et encore parler, on a réalisé qu’on avait plusieurs passions communes… Et puis, la photo en faisait partie.

On s’est donc organisées un petit photoshoot en même temps d’aller magasiner à la friperie Eva B, à Montréal. Dès que je suis entrée, j’ai aussitôt eu un « crush » sur le magasin. Les couleurs partout, les lumières au plafond, les objets weird mais nice à la fois, la belle terrasse... En plus, ils vendent de la bouffe végé. Le rêve quoi. J’étais tellement inspirée par le style et le décor de la boutique que j’ai finalement décidé de prendre toutes nos photos directement sur les lieux. Étant moi-même une passionnée de vintage, j’ai voulu opter pour une esthétique décontractée des « années 80 ».

Pour ce faire, j’ai utilisé ma lentille 18-55mm F/3.5-5.6 puisque je voulais un grand-angle de vue (cadrage large d’objets rapprochés dont on ne peut pas s’éloigner). Aussi, j’ai choisi une grande profondeur de champ, car je ne voulais pas des arrière-plans trop flous. Ensuite, lors de la retouche, j’ai opté pour de forts contrastes avec beaucoup de chaleur. C’est ce qui va donner l’aspect un peu plus jaunâtre à mes photos.

Si vous suivez mon profil Pinterest, vous aurez surement remarqué que dans mes différents tableaux d’inspirations (portrait, couple et amitié), le style photographique qui s’y retrouve est grandement similaire aux photos prises à Eva B. La raison est que j’adore ce genre de photo. Il y a donc de grosses chances que vous en revoyez d’ici peu !



















Le puppy le plus cute du monde (après Cassie)

6 sept. 2017
Coucou ! Je te présente Belle. 😉

Lorsque nous sommes revenues moi et ma famille de notre voyage aux États-Unis, nous sommes passés voir en chemin des amis à mes parents. Depuis près d’un mois, ils avaient une nouvelle compagne dans leur maison : Belle !! Elle est un mélange de Golden Retriever et de Labrador. N’est-elle pas trop mignonne ?

Du moins, elle était très difficile à prendre en photo… Moindrement que j’essayais de la photographier, elle bougeait. Ce n’était pas évident. Par contre, la « cuteness » d’un p’tit puppy, je crois que ça pardonne pas mal tout.

P.S. Pour ceux qui ne le savent pas, Cassie c’est mon bébé (même si techniquement, elle n’est plus un bébé depuis 6 ans). 💓









La première fois où j'ai testé l'effet bokeh

29 août 2017
C’était vraiment une séance photo « test ».

Ceci est le premier photoshoot qui a été fait avec le nouvel objectif que je me suis acheté cet été.

Ça faisait un petit moment que je voulais expérimenter l'effet bokeh (flou artistique d’arrière-plan, pour ceux qui ne connaissent pas le vrai terme) pour les photos de portraits. J’aime beaucoup ce style de photo et je n’avais jamais eu la chance de l’essayer. Donc, après que je me sois acheté cette lentille (que j’avais acheté spécialement pour ça), c’est ce que j’ai voulu faire. Tester mes capacités. 

Alors, au moment que je me cherchais un modèle, une de mes amies m’a demandé si on pouvait faire une petite séance photo. Elle tombait pile au bon moment ! J’ai évidemment accepté. On a donc décidé de faire ce petit photoshoot.

Enjoy mes photos !

Voici la lentille : Canon 50mm f/1.8 (Elle n'est vraiment pas chère pour les magnifiques résultats qu’elle donne !)









Mon premier contrat photo

21 août 2017
Avant de créer mon site web, un de mes amis m’avait suggéré de faire une annonce sur mon compte Facebook concernant mes services photo. J’avais expliqué ce que je faisais, pourquoi je le faisais et j’avais mis mes coordonnées pour me contacter ainsi qu’un lien vers mon compte Instagram.

Puis, est venue une amie d’un membre de ma famille qui me contacta pour avoir des photos de famille justement. Je ne savais pas exactement ce qu’ils voulaient jusqu’à ce que j’arrive au point de rendez-vous pour prendre les photos. Après qu’ils m’aient bien expliqué ce qu’ils attendaient de moi, j’avais préparé ma caméra et remis ce dont je n’avais pas de besoin dans mon sac.

Résultat de ma journée : j’avais été payé pour passer du temps avec une belle famille très sympathique, pour leur offrir un souvenir mémorable. Ça s’est avéré une très belle première expérience dans le domaine.

Quand j’ai commencé à retoucher mes photos, je n’avais que mon ordi portable comme écran de retouche. Par contre, mon écran n’est vraiment pas l’idéal pour faire ce genre de travail puisqu’il ne reproduit pas fidèlement les couleurs. Cela veut dire que ce que je vois sur mon écran et ce qui sera imprimé par la suite ne sera pas identique.

Avant ce contrat, les seules personnes qui voyaient mes photos étaient moi, mes amis, ma famille, et les abonnés de mon compte Instagram. Donc, ce n’était pas trop grave si ce que je voyais n’était pas tout à fait conforme. Cependant, je me sentais mal à l’aise de vendre un service de photo quand je ne savais même pas moi-même ce que mes photos allaient exactement donner.

Mon cellulaire a une meilleure qualité d’écran que mon ordi portable, donc à chaque fois que je retouchais une photo, je devais me l’envoyer par courriel pour voir ce que ça donnerait au final. Imagines-tu le temps que ça me prenait ? On entend souvent que le temps c’est de l’argent, eh bien dans ce cas-ci c’était bel et bien vrai.

C’est à ce moment que j’ai décidé de prendre une grosse décision en peu de temps. Celle de m’acheter un nouvel écran (et une sonde de calibrage). Non seulement il y aurait un avantage pour mes clients, mais en plus, un gros pour moi-même aussi.

D'ailleurs, je crois que c’est un des meilleurs achats que j’ai faits de ma vie. Il ne m’a pas coûté trop cher et je l’adoreeee !! En plus, mes clients étaient super satisfaits !! Donc, des clients heureux, ça fait une Léonie heureuse. 😊

Voici le modèle : Viewsonic VP2468 24















Randonnée au Mont Saint-Hilaire qui aurait pu mal tournée

9 août 2017
« Le calme avant la tempête ».

Cette expression décrie à la perfection ce qui est arrivé cette journée-là.

Moi et mes parents avions prévu d'aller marcher au mont Saint-Hilaire. Pour mes parents, c’était simplement pour prendre l’air, passer du temps en famille, profiter de la nature. Des trucs dans ce style-là. Mais moi, évidemment, c’était majoritairement pour prendre des photos.

Il annonçait super beau toute la journée. Le gros soleil. Par contre, tout le monde sait que la météo fait défaut… très souvent. Donc, on était en train de marcher, et moi je prenais mes photos. Puis, ma mère dit : « C’est-tu de la pluie qu’on entend ? ». Cependant, rien à l’horizon. Donc, on a continué à marcher tranquillement, sans s’inquiéter.

Puis d’un coup !! POUF !! La pluie commençait à tomber et tomber et tomber… Ça n’arrêtait plus !! En temps normal, me salir et me faire mouiller un peu (beaucoup dans ce cas) n’est pas quelque chose qui me dérange vraiment, mais là… j’avais ma caméra… et ma caméra… ne résiste pas à l’eau. Alors, j’avais un gros problème.

Je la mis tout de suite dans le sac que mon père avait apporté pour la protéger, mais il ne savait pas s’il était hydrofuge. J’étais un petit peu en panique. Pour moi, je voyais le pire scénario : ma caméra meure.

Donc, après mon petit moment d’angoisse, j’avais décidé de faire quelque chose de constructif : commencer à descendre la montagne pour me cacher en dessous d’un arbre. Comme ça, l’arbre et ses feuilles allaient me servir un peu comme un parapluie. Peut-être pas aussi efficace, mais c’était mieux que rien.

Quand la pluie s’arrêta enfin, après environ 15 à 30 min de pluie à verse (je n’avais pas vraiment compté le nombre de minutes qu’elle était tombée), j’étais mouillé au complet. Pour te donner une idée, j’étais aussi mouillé que si je venais de sauter dans une piscine tout habillée.

Alors, après s’être séché un peu, moi et mes parents avions finalement décidé de continuer la marche pour aller jusqu’au sommet. Arrivé en haut, je me demandais : dans quel état allait être ma caméra ? Heureusement, au moment où j’ai ouvert mon sac (roulement de tambours)... ELLE N’ÉTAIT PAS MOUILLÉE ! Fiouuuu ! J’avais eu une de ces peurs.

Donc, voilà les photos qui ont finalement pu ressortir vivantes (très heureusement) de cette petite (plutôt grande) aventure. J’espère que vous allez les aimer, puisque ma caméra aurait pu y passer !











P.S. Toutes mes photos ont été prises avec ma lentille 50mm fixe, incluant celle du petit suisse. 😉

La fille sur le quai

1 août 2017
J’ai décidé de faire un article uniquement sur cette photo puisque je la trouvais très inspirante. 


J’aime beaucoup ma photo car je trouve que j’ai réussi à capter « l’âme » de mon sujet dans un certain sens. On ressent l’émotion. On essaye de s’imaginer à la place de cette personne, assis sur ce quai. On se demande ce qu’elle voit, ce qu’elle ressent. On se voit à sa place. On a l’impression qu’elle veut aller sur cette île qui est au loin. Mais qu’est-ce qu’il y a sur cette île ? Est-ce qu’elle a quelque chose de particulier ou pas ? Peut-être que oui, peut-être que non. C’est à nous de s’imaginer. Beaucoup de gens, quand ils voient une photo, ils ne voient qu’une simple image. Quelque chose à travers un écran, si on la regarde via un ordinateur ou son cellulaire. Qu’un bout de papier, si on la voit dans un journal ou peut importe quoi d’autre. Moi, je vois une histoire. Une histoire qu’on pourrait s’imaginer, qu’on pourrait raconter. Évidemment, tout le monde pense différemment. Ainsi, tout le monde à sa propre petite histoire. 

Et toi, que vois-tu ?


Auto Post Signature

Auto Post  Signature