Image Slider

Le défi de la lumière en photographie d'intérieur

12 avr. 2019
Sans lumière, il n'y a pas de photo.

Quand vous photographiez dehors, il est relativement facile d'avoir assez de lumière pour le capteur de votre appareil. Toutefois, à l'intérieur c'est plus compliqué. Je vais vous expliquer pourquoi.

La manière dont une caméra fonctionne, c'est qu'au moment que vous cliquez sur le déclencheur, il y a un petit "rideau" qui s'ouvre et qui laisse passer la lumière. Pendant ce temps, votre scène s’imprègne sur le capteur et c'est comme cela que vous avez votre photo.

Pour que vous puissiez comprendre où je veux en venir, je vais vous parler de 3 éléments de base en photographie : la vitesse d'obturation, l'ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO.

La vitesse d'obturation c'est le petit "rideau". Plus vite le rideau s'ouvre et se referme, moins vous avez de lumière, mais plus l'image va être nette. Moins vite il s'ouvre et se referme, plus vous avez de lumière, mais moins l'image sera nette.

L'ouverture du diaphragme c'est ce qui laisse passer la lumière. Plus votre ouverture sera grande, plus vous laissez passer de lumière, mais plus petite est votre zone de netteté. Plus votre ouverture sera petite, moins vous laissez passer de lumière, mais plus grande est votre zone de netteté.

La sensibilité ISO est assez compliquée à expliquer. La seule chose que vous devez savoir c'est que plus le chiffre est petit et moins l'image aura de "noise", mais plus il vous faudra de lumière. Plus le chiffre est grand et plus vous en aurez, mais moins vous aurez besoin de lumière. Le "noise", en français, nous appelons ça du bruit. C'est du gros grain pas très esthétique qui se forme sur votre photo.

Bon. Maintenant que tout cela est dit, vous devez commencer à vous douter pourquoi il est plus compliqué de prendre des photos en situation d'intérieur. Ce qu'il vous faut, c'est le juste équilibre entre ces 3 éléments. Vous ne pouvez pas avoir une vitesse trop basse sinon votre photo sera floue. Ni une ouverture trop élevée, car votre sujet risque d'être flou aussi (pour celui-ci ça dépend des situations, mais je parle pour la majorité du temps). Et vous ne voulez pas avoir un ISO trop élevé parce que vous aurez du bruit.

Cependant, vous pouvez vous aider. 😉

Comment? En vous plaçant près de fenêtres !! Comme je vous l'ai dit au tout début, sans lumière, vous n'avez pas de photo. Ainsi, la lumière est votre meilleur ami en photographie. Elle vous aidera à vous sauver de bien des situations.










Le plus beau parc de Montréal

4 janv. 2019
Pour ce spécial hiver, j'ai nommé le mont Royal comme l'endroit à aller pendant vos journées de congé. De plus, il y en a pour tous les goûts.

Pour ma part, j'y suis allée une journée où je ne savais pas trop quoi faire de mon temps. Mon copain et mes amis étaient occupés, puis ça ne me tentait pas de rester chez moi à me pogner le beigne. Alors, j'ai décidé de sortir un peu pour prendre l'air, ce qui m'a fait beaucoup de bien.

C'était vraiment une belle journée, la température était parfaite. J'ai pris l'autobus de chez moi jusqu'au terminus Longueuil. Ensuite, j'ai pris le métro jusqu'à la station Peel, puis j'ai marché de là pour me rendre jusqu'à l'entrée du parc. 

J'ai commencé par monter les marches pour aller au Chalet, là où on a une si belle vu sur Montréal. Ce que j'ai bien aimé d'y aller en hiver c'est que c'est beaucoup moins bondé que l'été. Sauf que je dois vous prévenir, il y a des travaux dans ce coin du parc, donc vous devrez faire un petit détour pour pouvoir vous rendre jusqu'au chalet. 

Après, j'ai marché jusqu'au Lac aux Castors. C'est à cet endroit que vous pouvez glisser et patiner. Personnellement, je n'ai pas fait ces deux activités, mais je crois que c'est plutôt intéressant surtout si vous y allez entre amis ou avec des enfants. 

Finalement, je suis revenue sur mes pas en passant sur la rue Sainte-Catherine. J'en ai profité pour magasiner un peu et aller manger quelque part. Mon ventre commençait à gargouiller après avoir autant marché.

Enfin, je vous suggère très fortement d'aller découvrir ce petit coin de paradis qui se trouve en plein coeur de Montréal. Je vous garantis que vous allez y passer un bon moment! 














Petite rétrospective de mon année 2018

25 déc. 2018
Cette année a été une période de grands changements pour ma part.

- J'ai fait mon premier voyage d'avion seule grâce au programme Explore;
- J'ai coupé mes cheveux aux épaules;
- Je suis à la dernière année de mes études (ensuite, le monde du travail!);
- J'ai été en couple pour la première fois, j'ai vécu ma première rupture, et maintenant j'ai le meilleur copain de l'univers (je sais, je suis très chanceuse 😄);
- J'ai déménagé de chambre. Quand mon frère est parti en appartement, j'ai pris sa chambre au sous-sol;
- J'ai pris énormément de confiance en moi-même;
- J'ai beaucoup plus approfondi mon style photographique. Regardez les photos ci-dessous et comparez-les avec celles de mes premiers articles, vous verrez la différence.

Vous savez, les changements que vous vivez peuvent être de toutes sortes : psychologiques, physiques, événementiels... Reste qu'ils sont tous importants à leur manière. Ils vous permettent d'évoluer en tant qu'être humain. J'espère que ma prochaine année, autant que la vôtre, soit encore mieux que la précédente.

Sur ce, je vous souhaite à tous un joyeux Noël et un superbe Nouvel An!



 




L'ombre d'une goutte

24 nov. 2018


L’univers se tord de larmes
Sur le lit gris des veines urbaines 

L’arborescence ensevelit les cœurs-parapluies
D’une suie d’or bleue 

Le labyrinthe de boîtes humaines
N’est que le censeur des cœurs 

Par une beauté encrée
Je t’écrirais du regard
Mot à mot
(À regret)
Les maux de l’âme



Poème écrit par : Ysabé Rondeau

Auto Post Signature

Auto Post  Signature